Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ)

Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) est née en 2006 de la fusion de la Bibliothèque nationale du Québec et des Archives nationales du Québec. C’est une des plus grandes bibliothèques publiques francophones et, de par son réseau, c’est aussi une bibliothèque virtuelle accessible jour et nuit.

La mission de la BAnQ consiste en l’acquisition, traitement, sauvegarde et mise en valeur de collections de nature patrimoniale. Celles-ci se composent de la Collection nationale (qui elle-même regroupe tous les documents publiés au Québec), toutes les publications non québécoises dont l’auteur ou le sujet sont néanmoins en rapport avec le Québec, des documents étrangers jugés de valeur patrimoniale et toutes collections possédant un intérêt culturel.

Les documents publiés sont principalement acquis par dépôt légal, un procédé instauré en 1968 et régi par la Loi sur Bibliothèque et Archives nationales du Québec. Pour acquérir ses archives, BAnQ a recours aux financements octroyés par des ministères et organismes publics, en accord avec la Loi sur les archives, et aux dons d’individus et d’organismes privés. Grâce à son réseau composé de dix centres d’archives, situés à Québec, Montréal, Gatineau, Rimouski, Royn-Noranda, Saguenay, Sept-Îles, Sherbrooke, Trois-Rivières et Gaspé, elle assure l’accès à ses collections partout au Québec.

Elle contribue également à encadrer, soutenir et conseiller les organismes publics et privés au niveau de la gestion des documents. A ce propos, une nouvelle section vient d’être créée sur le portail de BAnQ visant spécifiquement les communautés autochtones alors qu’un « Guide de gestion des archives autochtones » est en train d’être développé, projet réalisé conjointement par BAnQ et par des représentants des communautés.