Carole Delamour

Carole détient un baccalauréat en anthropologie de l’Université Paris VIII St-Denis et une maîtrise en éco-anthropologie du Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris, sous la direction de Marie Roué.  Elle a effectué son stage de maîtrise dans le cadre du projet Tshiue-natuapahtetau-Kigibiwewidon, sous la direction d’Élise Dubuc. Son mémoire de maîtrise porte sur une des alternatives au rapatriement des biens culturels, l’emprunt d’objets muséographiques. Il interroge les mécanismes à l’œuvre au sein des différentes formes de réappropriation que suscite le retour d’un héritage culturel : celui de la communauté ilnu de Mashteuiatsh. 

Elle a par la suite travaillé comme assistante de recherche au Musée Amérindien de Mashteuiatsh. Elle a commencé un doctorat à l’Université de Montréal en septembre 2013. Son projet de thèse a pour objectif de comprendre en profondeur les enjeux socioculturels et identitaires du retour d’objets au sein des processus de réappropriation du patrimoine autochtone, particulièrement celui de la communauté ilnu de Mashteuiatsh. De plus, cette recherche interrogera l’apport des alternatives aux démarches juridiques des restitutions ainsi que les nouvelles formes de collaborations qui tendent à se mettre en place entre les communautés et les musées.